« Victime du devoir »

Être victime du devoir désigne une distinction honorifique française attribuée par décret du Président de la République, parue au Journal officiel à un membre de la fonction publique ou assimilé ayant trouvé la mort dans l'exercice de ses fonctions.
 

Article 27-20 du règlement intérieur de la police nationale
Le fonctionnaire est considéré en service:

a - entre l'heure de la prise et celle de la levée du service y compris les pauses, sauf dans le cas où il s'absenterait sans autorisation pendant les heures où il est tenu d'exercer ses fonctions ;


b - lorsqu'il se rend à son service ou en revient directement


c - lorsque, même en civil, il intervient sur réquisition ou d'office dans une affaire pour laquelle son intervention serait obligatoire s'il était en uniforme;


d - dans toutes les circonstances où il accomplit, quel que soit le lieu, un acte de courage ou de dévouement.


Dans tous les autres cas, le fonctionnaire est considéré hors service.

Le temps les a parfois oubliés, mais chacun d'entre eux avait un visage, une famille et une histoire personnelle, comme vous. Malgré tous les maux que peuvent produire la société et la pratique d'un métier hors norme, tous avaient la même aspiration lorsqu'ils ont vécu leurs derniers instants ; celui de servir et d'aider leur prochain. Ils n'ont pas reculé. Comme vous, policiers, ils ont vécu des situations périlleuses, et se sont sans doute demandés s'ils vivraient la minute d'après. Ils ont pris leur service, ri autour d'un café, sans vraiment imaginer qu'un évènement, une décision à l'instant T, ou la place qu'ils ont choisi dans le véhicule d'intervention allait changer le cours de leur existence.

Se souvenir est un devoir. Lisez ces récits, partagez-les.

Il existe bien des stèles en l'honneur des policiers tombés en service et les différentes associations et comités locaux perpétuent leur mémoire de façon remarquable. Mais aux prémices du 21ème siècle, il n'existe aucune plateforme commune à tous.

En 10 ans, Stéphane Lemercier, officier de police en fonction à Montpellier (Hérault), est l'initiateur d'un travail colossal de recherches sur les victimes du devoir dans la Police Nationale. Il a mené à titre personnel des recherches sur les policiers français tués en service depuis 1804 et a produit un livre très fourni sur le sujet. En septembre 2000, il a créé un site, aujourd'hui fermé, qui leur rendait hommage.

J'ai décidé de poursuivre la démarche de Stéphane Lermercier depuis 2012 en apportant de nouveaux noms à la base, et recoupant le maximum d'informations sous forme de récits circonstanciés à partir de l'année 1970.

Mentions légales

Toutes les informations et photographies contenues dans les récits qui suivent ont été obtenues à partir de recoupement d'articles de presse archivés et/ou numérisés dans les moteurs de recherches, et/ou à partir des nombreuses correspondances avec les proches des victimes. Les sources sont citées mais il faut rester prudent sur leur fiabilité.

Les propos injurieux, haineux, indécents et globalement hors sujet ne seront pas acceptés. Il s'agit avant toute chose de rendre hommage à ces personnes.

Tous droits réservés.