Didier RANGANAYAGUY

Source : Valérie Rangayanaguy, avec son aimable autorisation (tous droits réservés)
2014 - Le brigadier-chef Didier Ranganayaguy décède au cours d'un exercice de canyoning. Il était marié et père de deux enfants.
Jeudi 5 Juin 2014, 10h40. Le Brigadier-chef Didier Ranganayaguy, chef de groupe au sein du GIPN de La Réunion, effectue un exercice de canyoning dans le bassin La Paix à Bras-Panon (La Réunion) lorsqu'il est victime d'un malaise. Rapidement secouru par ses pairs, ils le découvrent en arrêt cardio-respiratoire. Les services de secours constatent son décès moins d'une heure plus tard. Il avait quarante-cinq ans.

Entré dans la police en 1993, "Christian" Ranganayaguy rejoignait succèssivement la Compagnie sportive de la Préfecture de police puis la Police aux frontières sur le site d'Orly. Il obtenait enfin une mutation sur son île natale en 2000 en intégrant l’Unité de police de proximité (UPP) de Saint-Denis (Réunion).

Dès 2001 il accomplissait avec succès les tests pour faire partie du GIPN local, menant de front sa carrière de policier. Il devenait chef d'unité en 2006. Sportif de haut niveau, il a longtemps joué à la Jeanne d’Arc, qui faisait partie de l’équipe de France police et qui a participé aux Jeux des Îles avec la sélection de La Réunion.

Père de deux enfants, Carole-Anne et Mathis, Didier Ranganayaguy était très impliqué auprès de la jeunesse, en tant qu’éducateur sportif ou encore entraîneur des moins de 19 ans de la Jeanne d’Arc avec lesquels il remporta un titre de champion de La Réunion. Une semaine auparavant, il venait d'organiser un tournoi de solidarité destiné à l’aider lui et sa famille à faire face à la grave maladie de son fils Mathis. Pas moins de 13 équipes avaient répondu à l’appel pour venir jouer à ses côtés.

Samedi 7 juin 2014, dans la cour du commissariat du Chaudron, à Saint-Denis, une cérémonie d'hommage s'est déroulée en présence d'environ 200 personnes, dont des membres du GIPN (Groupement d'intervention de la police nationale), de la police, de la gendarmerie et de l'armée. Didier Ranganayaguy est élevé au gade de capitaine de police à titre posthume.

Sources : Page réalisée avec l'aimable autorisation de sa famille.
Discours du 07/06/2014 de Monsieur Jean-Luc Marx, Préfet de la Réunion
.

Mentions légales

Toutes les informations et photographies contenues dans les récits qui suivent ont été obtenues à partir de recoupement d'articles de presse archivés et/ou numérisés dans les moteurs de recherches, et/ou à partir des nombreuses correspondances avec les proches des victimes. Les sources sont citées mais il faut rester prudent sur leur fiabilité.

Les propos injurieux, haineux, indécents et globalement hors sujet ne seront pas acceptés. Il s'agit avant toute chose de rendre hommage à ces personnes.

Tous droits réservés.