Thierry CELIGNY

2013 - Le brigadier Thierry Céligny meurt dans un accident de la circulation alors qu'il opère sur un vol de véhicule.

Originaire de Guadeloupe, il était marié et avait 34 ans. Page réalisée avec l'aimable autorisation de son épouse Véronique.
Vendredi 19 Avril 2013. Trois membres de la brigade anticriminalité de Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) repèrent deux individus montés sur une moto de forte cylindrée circulant sans casques et de façon anarchique dans le secteur sensible des Marnaudes, commune de Villemonble (Seine-Saint-Denis). Ils procèdent à leurs interpellations et découvrent que le conducteur de l'engin est dépourvu de permis de conduire.

Ils se trouvent Rue de la Fosse aux Bergers, soit à deux kilomètres du commissariat de Rosny. Les lieux étant propices à de rapides attroupements hostiles à la présence policière, l'équipage choisit de transporter les individus au poste ; l'un des policiers se charge alors de déplacer lui-même la moto dont il faut également vérifier la provenance et la régularité.

Le brigadier de police Thierry Céligny enfourche la moto saisie et emprunte l'Avenue du Président John Fitzerald Kennedy en direction du commissariat. Mais à hauteur du Stade olympique Armand Girodit, il est fauché par une jeune conductrice de vingt-six ans qui quitte un stationnement. Le policier chute violemment au sol, très grièvement blessé à la tête. Il meurt quelques instants plus tard.

Originaire des Abymes (Guadeloupe), le brigadier Thierry Céligny avait trente-quatre ans, il était marié à Véronique. Après avoir servi dans la gendarmerie depuis 2001, il rejoint en 2004 les rangs de la police nationale en intégrant le centre de formation de Oissel (Seine-Maritime). Il est finalement affecté en 2005 à Rosny-sous-Bois et devient brigadier de police en 2012. Il est nommé Lieutenant de police à titre posthume, et reçoit la médaille d'Honneur de la police nationale et la médaille d'or pour actes de courage et de dévouement.

Une cérémonie officielle lui rend un vibrant hommage à la Direction territoriale de la sécurité publique de Seine-Saint-Denis, en présence de sa famille, d'officiels et d'un millier de ses collègues. Il est inhumé le samedi 27 Avril 2013 au cimetière du Vieux Bourg à Morne-à-l'eau (Guadeloupe).


Sources :
Guadeloupe 1ère du 23/04/2013, "Les larmes d'un père"
Le Parisien du 23/04/2013, "1000 policiers rendent hommage à leur collègue mort en service"
Les services de l'état en Seine Saint Denis, "Cérémonie en hommage à Thierry Céligny"

Liens similaires