Wilfried HUTIN

2007 - L'adjoint de sécurité Wilfried Hutin est tué sur la route du retour à son domicile par le conducteur d'un véhicule en état d'ivresse. Il avait 24 ans.
Vendredi 23 Mars 2007. L'adjoint de sécurité Wilfried Hutin, vingt-quatre ans, quitte le commissariat de Compiègne (Oise) au guidon de sa moto et regagne son domicile à Crépy-en-Valois.

Vers 18h30, alors qu'il circule Rue Saint-Germain à hauteur d'un passage à niveau, le jeune policier est percuté de front par le conducteur d'une Renault Clio en état d'ivresse âgé de dix-sept ans. Le choc est terrible.

Le conducteur a emprunté la voiture au père du passager qu'il transportait, et se livrait à du gymkhana. Seul à pouvoir tenir sur ses jambes, il choisit d'abandonner son complice agonisant dans le véhicule accidenté, ainsi que sa victime, et prend la fuite à pieds sans prévenir qui que ce soit.

Gravement blessé, le jeune policier meurt d'une hémorragie interne malgré les efforts des services de secours. Le meurtrier est interpellé par les gendarmes le jour même et placé en garde à vue. Il nie dans un premier temps les faits, mais il se ravise très vite confronté à la gravité de ses actes.

Wilfried Hutin était en poste au commissariat de Compiègne depuis quatre ans. Il devait passer avec succès le concours de gardien de la paix, mais il ne profitera pas de cette carrière dans la Police Nationale qui lui était destinée. Ce passionné de moto et de football laisse une famille anéantie qui se bat depuis pour dénoncer les comportements dangereux sur la route.

Octobre 2010. La cour d'appel d'Amiens condamne le conducteur du véhicule à cinq ans de prison dont dix-huit mois ferme.

Sources :
Le Parisien du 11/04/2015, "Hommage à Wilfried Hutin"
Le Parisien du 19/03/2010, "Affaire Hutin: le procureur fait appel"
Le Parisien du 26/03/2007, "Le policier tué était un grand sportif"

Liens similaires